Services

TENUE DE LIVRES



À quoi sert la tenue de livres comptables? Cette tâche essentielle obéit à deux obligations.


D’abord, elle exprime le désir et, surtout, la nécessité de l’entrepreneur et/ou des actionnaires de la société de savoir comment l’entreprise performe. Rencontre-t-elle les objectifs fixés? Évolue-t-elle ou, au contraire, régresse-t-elle? Et, est-ce qu’elle est profitable?

La seconde obligation est de nature légale. En effet, la loi oblige l’entreprise à rendre des comptes aux autorités fiscales. Ces dernières veulent non seulement s’assurer que la société performe, mais aussi qu’elle participe à sa juste part aux activités économiques et sociales de l’État en assumant les taxes et impôts auxquels la loi l’assujetti. En fait l’exécution de la tenue de livres comptables consiste à enregistrer chacune des opérations de l’entreprise alors qu’elle est en interaction avec ses clients, ses fournisseurs, ses employés et les autorités fiscales.

Lorsqu’elle transige avec ses clients, l’entreprise effectue des ventes de biens et/ou services qui doivent être compilées, ce dont un service de tenue de livres comptables peut se charger à sa place. Chaque transaction est d’abord enregistrée sous forme de facture au client. Cette facture indique la quantité et la description des biens et services vendus, de même que le prix unitaire de chacun; la somme totale et le montant des taxes qui s’appliquent suivent ces informations.

Un service de tenue de livres entre en jeu lors de la seconde étape de ce processus, c’est-à-dire l’enregistrement des implications de cette transaction pour l’entreprise puis l'organisation de la documentation au bon endroit, plus précisément dans les postes comptables du Grand Livre Général.



La tenue de livres pour PME recense les activités financières de l’entreprise.


Par exemple, lors de la vente d’un article, il faut soustraire aux stocks la valeur coûtant des articles vendus. Lorsque le client paie, il faut inscrire que le compte bancaire de l’entreprise vient d’augmenter de la valeur du paiement reçu, mais aussi noter dans les postes prévus à cet effet la valeur de la TPS récoltée que la société doit au gouvernement fédéral, de même que celle de la TVQ qu’elle doit au gouvernement provincial.

Les mêmes règles opératoires s’appliquent lors des transactions avec les fournisseurs. C’est alors l’entreprise qui reçoit une facture pour laquelle elle a déboursé une certaine somme d’argent. Lors de sa tenue de livres comptables, la PME doit s’assurer d’inscrire dans la catégorie appropriée l’ajout de ce qu’elle vient d’acquérir. Il faut aussi préciser que son compte bancaire vient d’être réduit du montant total indiqué sur sa facture d’achat, puis inscrire dans les postes similaires à ceux des transactions clients les montants de taxes fédérale et provinciale qu’elle a payés sur ses achats. Elle pourra ainsi en demander la réclamation aux autorités fiscales au moment de produire ce que l’on appelle sa déclaration de taxes.

Mais les choses ne s’arrêtent pas là. Lorsque l’entreprise verse des salaires, elle doit indiquer le montant versé dans le poste correspondant et le montant total du paiement effectué dans le poste du compte bancaire. Il faut aussi déclarer la part de salaire retenue pour la RRQ, le RQAP, le FSS, l’assurance-emploi fédérale et les impôts fédéral et provincial dans les sections consacrées aux obligations fiscales de l’employeur. Comme si cela n’était pas encore assez, il lui faut également noter sa propre part de contribution à ces programmes à titre d’employeur.

En bref


La tâche vous semble étourdissante?

Et encore, il ne s’agit que d’une fraction de l’information contenue dans les postes comptables du Grand Livre Général. Comptabilité SOS Entrepreneurs fait la tenue de livres à Laval pour soutenir les affaires de votre entreprise.